deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Baytril

Communiqué de presse du 2 septembre 2005
Coordination contre les méfaits de Bayer

Succès pour la campagne Keep Antibiotics Working:

Bayer: Les autorités étatsuniennes interdisent l'antibiotique vétérinaire Baytril

Les autorités sanitaires américaines Food and Drug Administration FDA ont interdit sans délais l'usage avicole de l'antibiotique Baytril afin de mettre un frein à la résistence de plus en plus importante de bactéries à la classe des fluorochinolones. La substance active du Baytril est identique à celle d'antibiotiques utilisés en médecine humaine. Depuis des années, associations de défense des consommateurs et médecins mettent en garde contre le mésusage d'antibiotiques dans l'élevage, responsable d'antibio résistence faisant par exemple que les fluorchinolones n'ont plus d'effet sur un nombre croissant d'agents pathogènes.

Le Baytril est fabriqué par le groupe Bayer. Il y a cinq ans, la FDA avait déjà demandé aux fabricants de retirer les produits incriminés du marché. BAYER avait été le seul à ne pas réagir favorablement à cette demande. Selon Philipp Mimkes de la Coordination contre les méfaits de BAYER (CBG) : "Inutile de tabler sur la collaboration de Bayer. Il était donc temps que les autorités étatsuniennes tirent la sonnette d'alarme. L'antibio résistence s'est accrue durant les cinq dernières années et le groupe BAYER est co-responsable de cette situation en raison de ses atermoiements."

Et Margaret Mellon de l'organisation étatsunienne Union of Concerned Scientists (Union des scientifiques responsables) de rajouter: "L'intervention de la FDA en faveur de l'efficacité des médicaments et un grand succès pour la santé publique".

La Coordination contre les méfaits de BAYER et l' Union of Concerned Scientists participent depuis cinq ans à la campagne Keep Antibiotics Working, initiée par des collectifs américains pour la santé. Invités par la CBG, des scientifiques des Etats-Unis ont pris la parole lors de l'assemblée générale des actionnaires de Bayer et demandé instamment mais sans succès que l'on renonce au Baytril.

Que ce soit au sein de la Communauté européenne ou aux Etats-Unis, en raison du taux important de maladies dans les élevages en batterie, on y utilise plus d'antibiotiques qu'en médecine humaine, alors que les substances actives sont la plupart du temps identiques. On a eu recours au Baytril durant des années de façon systématique dans les élevages avicoles, même lorsque quelques animaux seulement présentaient des symptômes de maladies des voies respiratoires. Les antibiotiques furent par ailleurs également utilisés comme accélérateur de croissance. (Traduction: Edith Meyer)

Des informations complémentaires: http://www.keepantibioticsworking.com