deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Australie

Coordination contre les méfaits de Bayer
Communiqué de presse du 8 décembre 2005

Australie : En raison de méthodes de marketing controversées, BAYER contraint de mettre fin à sa campagne de publicité pour le LEVITRA

C'est suite à des plaintes de médecins généralistes que le groupe BAYER a été contraint de mettre fin à sa campagne publicitaire controversée pour l'inducteur d'érection LEVITRA. Sur une page d'accueil dédiée à la santé, l'entreprise avait fait apparaître les adresses de 1000 médecins; elle avait transmis des informations sur des patients aux médecins et y avait ajouté du matériel d'information destiné aux personnes faisant l'objet du traitement.

L'organisation Medicines Australia représentant les industries pharmaceutiques australiennes considéra que les médecins n'avaient pas été informé du fait qu'ils faisaient partie de la campagne de marketing. De plus, les patients furent influencés afin qu'ils demandent du LEVITRA, alors qu'il existe des méthodes non médicamenteuses. Medicines Australia y voit une atteinte au code de bonne conduite des industries pharmaceutiques. BAYER a donc été mis en demeure d'envoyer un courrier à tous les médecins concernés afin de les informer de l'infraction commise.

Les ventes de LEVITRA, s'élèvant à 200 millions d'euros par an, sont très inférieures au milliard d'euros que s'était fixé BAYER. Le groupe a alors réagi avec des méthodes publicitaires aggressives ayant fait l'objet de critiques à plusieurs reprises. Aux Etats-Unis par exemple, BAYER a dû stopper une publicité télévisée pour information mensongère et absence d'indications sur les effets secondaires. L'autorisation de vente aux USA avait par ailleurs été reportée plusieurs fois en raison des dangers pour la santé liés au LEVITRA. En Allemagne BAYER s'est illustré par ses informations manquant de sérieux lorsqu'il a souligné l'efficacité rapide et de longue durée du LEVITRA en omettant de faire apparaître que ces affirmations se rapportaient à des tests effectués sur des lapins sous anesthésie.

Pour Philipp Mimkes de la Coordination contre les méfaits de BAYER «Tout médicament a des effets secondaires: le LEVITRA peut rendre aveugle et entraîner d'autres dommages corporels. Cette campagne aggressive montre une fois de plus que la publicité pour les produits pharmaceutiques doit être strictement réglementée et dans la plupart des cas interdite. L'information sur les médicaments doit être entre les mains d'experts indépendants.» (traduction: Edith Meyer)

Texte original de la publication de Medicines Australia