deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Baytown

Communiqué de presse du 30 janvier 2006

Accident mortel à l'usine Bayer de Baytown aux Etats-Unis: de graves manquements aux consignes de sécurité

L'administration étasunienne de la Sécurité et de la Santé (OSHA) a constaté de «graves manquements» aux consignes de sécurité à l'usine BAYER de Baytown. D'après cette administration, la direction de l'entreprise «connaissait les risques ou aurait dû les connaître» et savait que ces manquements étaient susceptibles de conduire à un accident mortel ou à de graves dommages corporels.

Le 18 juin dernier, le joint d'un récipient de phénol a lâché à l'usine de Baytown. Un monteur de 57 ans, Salvador Barba, a été directement touché par le produit corrosif et est décédé peu de temps après l'accident. BAYER a alors été convoqué à deux reprises par l'OSHA et condamné à verser une amende.

Pour Jan Pehrke de la Coordination contre les méfaits de BAYER, «On assiste à une réduction du personnel depuis des années. C'est en raison d'une charge de travail en constante augmentation pour les employés restants et d'économies réalisées au niveau des services responsables de la sécurité que la plupart des accidents ont eu lieu chez BAYER. Nous enjoignons l'entreprise de prendre ses responsabilités vis à vis de son personnel et de l'environnement. »

La semaine dernière, l'OSHA a présenté son rapport final, selon lequel des inprécisions au niveau des instructions écrites de travail ont mené à l'accident. Le délai accordé par l'administration du travail pour supprimer ces dysfonctionnements vient de prendre fin le 4 janvier.

A peine un an plus tôt, Baytown avait été le théâtre d'une catastrophe lorsqu'un réacteur servant à la production de Toluyendiamine (TDA) avait explosé et que les produits qui s'en étaient échappés avaient pris feu. Le bruit de l'explosion avait alors été entendu à plusieurs kilomètres. (traduction: Edith Meyer)

Pour plus d'informations: Baytown Sun: Unclear procedures led to Bayer plant death.