deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
SIDA

Lettre Ouverte à l`Association Française des Hémophiles et à la Fédération mondiale de l'hémophilie

« Nous vous demandons de renoncer à toute coopération avec Bayer. »

Mesdames, Messieurs,

Plusieurs milliers d’hémophiles dans le monde ont été victimes d’une infection par le virus HIV par suite de la négligence criminelle de la firme Bayer. Le danger de transmission du SIDA aux hémophiles par le biais de médicaments a été connu très tôt, mais pour des raisons de coût les mesures de sécurité qui existaient déjà n’ont pas été appliquées. La firme Cutter, une filiale de Bayer, était à l’époque le leader mondial des dérivés sanguins.

Vous savez sûrement aussi que Bayer a exporté du sang contaminé vers l’Asie après l'interdiction de sa commercialisation en Europe et aux USA. (voir: Bayer mis en cause dans la vente de produits contaminés par le sida, Le Monde - 26/05/2003). Des milliers d’hémophiles ont payé cet acte de leur vie.

La Coordination contre les méfaits de Bayer, qui surveille le trust depuis 25 ans, exige de la part de Bayer des excuses et un dédommagement approprié des victimes. En outre il y a lieu d’intenter un procès aux responsables de la firme.

Alors que la contamination aurait pu être évitée, les firmes impliquées se refusent toujours à verser aux victimes un dédommagement financier approprié. Aux USA par exemple, les entreprises ne proposent qu’une somme globale de 100 000 US$ pour des malades contaminés. Comme cette somme ne couvre même pas les frais de traitement, nombre de victimes en ont appelé aux tribunaux.

Dans ces conditions nous ne pouvons pas comprendre que l’Association française des Hémophiles accepte de laisser Bayer participer au financement de la Journée mondiale de l'hémophilie. L’entreprise compte en profiter pour détourner l’attention du rôle qu’elle a joué sciemment dans la contamination de milliers d’hémophiles. L’AfH n’a pas le droit de se prêter à de telles manœuvres. Nous vous demandons de renoncer à toute coopération avec Bayer.

Cordialement,

Philipp Mimkes
Coordination contre les méfaits de BAYER