deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Limas

25 septembre 2006, France Nature Environnement

Incident dans une usine SEVESO II : avons nous tiré les leçons d'AZF ?

France Nature Environnement, fédération des associations de protection de la nature et de l'environnement apprend qu'un plan préfectoral d'intervention a été déclenché vendredi matin après un échauffement anormal de 17.500 kilos de produit fongicide stockés à l'usine Bayer CropScience, classée Seveso, à Limas (Rhône).

Cet incident démontre une nouvelle fois l'urgence d'améliorer le contrôle et la sécurité de ces installations industrielles à haut risque. Il démontre le bien fondé de la colère des inspecteurs des installations classées qui réclament davantage de moyens pour contrôler ces établissements et la nécessité de renforcer notre système de prévention des risques industriels.

France Nature Environnement n'entend pas se satisfaire des propos rassurants et bien rapides du porte-parole de BayerCropScience. Elle demande impérativement au gouvernement français de prendre toutes mesures pour protéger les populations riveraines et l'environnement. Il faut faire toute la lumière sur cet incident, en identifier les causes exactes et assurer enfin une transparence totale de l'information. (par : Guillaume Chocteau)

AP, 22.09.06

Rhône: échauffement anormal de produit fongicide à l'usine Bayer CropScience, plan d'intervention déclenché

LYON (AP) -- Les pompiers de l'entreprise Bayer CropScience ont entamé vendredi en fin d'après-midi le traitement des 17.500 kilos de produit fongicide qui présentaient un échauffement anormal depuis jeudi après-midi à l'usine de Limas (Rhône), classée Seveso II, a-t-on appris auprès de l'entreprise et de la préfecture du département.
"Après plusieurs tests validés par des experts, le produit fongicide sera plongé dans un bac d'eau. Quatre postes de travail sont en cours d'installation. Ce traitement doit être poursuivi jusqu'à son terme durant le week-end", précise la préfecture dans un communiqué.
Par ailleurs, selon la préfecture, aucune mesure de protection particulière des populations ne s'impose dans l'immédiat puisqu'aucune menace potentielle n'a été identifiée.
Vendredi matin, un plan préfectoral d'intervention (mobilisation des sapeurs-pompiers, de la police, des maires et diffusion de messages d'alerte auprès de la population) a été déclenché après l'échauffement anormal d'un produit fongicide constaté jeudi vers 16h, à l'usine Bayer CropScience de Limas. Ce site est classé Seveso II, c'est-à-dire qu'en cas d'accidents majeurs impliquant des substances dangereuses, elle doit déployer un dispositif de prévention.
Le produit fongicide, appelé mancozèbe, était stocké dans des sacs de 500 kilos. Sur 300 sacs, 35 présentaient une température anormalement haute. Les pompiers ont immédiatement isolé ces sacs dans un périmètre de sécurité.
Cet échauffement a dégagé une très forte odeur qui peut "s'apparenter à celle d'une décharge à ciel ouvert", a précisé Stéphanie Goutorbe, une porte-parole de Bayer CropScience. Le risque d'explosion était écarté dès vendredi matin. Le produit qui peut irriter les voies respiratoires supérieures, n'a, selon la préfecture et la société, provoqué aucune conséquence sur la population et l'environnement.
L'usine de Bayer CropScience de Villefranche-sur-Saône/Limas, qui emploie 330 salariés, produit chaque année plus de 30.000 tonnes de produits phytosanitaires. Elle constitue le deuxième plus gros site industriel mondial de Bayer CropScience dans le monde. AP