deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Communiqué de presse

Communiqué de presse du 27 juillet 2004

Coordination contre les méfaits de BAYER
Naturschutzbund NABU (Fédération pour la Protection de la Nature)
Deutscher Berufsimkerbund (Syndicat allemand des métiers apicoles)

Les abeilles meurent: Le gouvernement allemand doit faire quelque chose!

Les apiculteurs et associations pour la protection de l´environnement demandent l'interdiction du pesticide "Gaucho"

(Bonn/Berlin): Les apiculteurs allemands et les associations pour la protection de l'environnement ont demandé l'interdiction provisoire du pesticide "Gaucho" ainsi que de tout autre produit contenant la même substance active, l'Imidacloprid. Cette substance est fortement soupçonnée d'être responsable de la mort des abeilles dans de nombreuses régions d'Europe. Le syndicat allemand des métiers apicoles, une association pour la protection de la nature (NABU) et la Coordination contre les méfaits de BAYER ont interpellé la ministre à la Consommation, Renate Kuenast, et lui ont demandé de retirer l'agrément à ce pesticide tant que les résultats actuels des recherches ne seront pas entièrement tirés au clair.

"Renate Kuenast doit suivre l'exemple du gouvernement français et retirer du marché tous les pesticides qui présentent un danger pour les abeilles" a déclaré Manfred Hederer, le président du syndicat allemand des métiers apicoles. Le Comité Scientifique et Technique mandaté par le gouvernement français a constaté récemment que le traitement des semences au moyen du "Gaucho" présente un risque significatif pour les abeilles. "L'agrément de ces produits devra être également réexaminé en Allemagne au nom du principe de précaution en matière de protection de l'environnement et du consommateur" a déclaré Florian Schoene, porte-parole du NABU.

L'imidacloprid est fabriqué par Bayer, dont la maison-mère se trouve à Leverkusen. En Allemagne, cette substance, sous les noms de "Gaucho" et "Chinook", est principalement utilisée dans les cultures de colza, de betterave à sucre et de maïs. Au fil des années précédentes, en Allemagne comme en France, près de la moitié des populations d'abeilles a disparu. Le nombre des abeilles sauvages ainsi que d'autres espèces d'insectes aurait lui aussi pour une part notablement régressé durant ces dernières années .

Selon Bayer, une étude effectuée par l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) serait récemment venue invalider les reproches formulés à l'encontre du Gaucho. Cette affirmation a été démentie par le porte-parole de l¹AFSSA.

"L'imidacloprid est l'un produits-phares de Bayer, avec un chiffre d'affaires annuel dépassant le demi-milliard d'euros. C'est pourquoi l'entreprise combat avec bec et ongles les interdictions de ce produit, en dépit des graves atteintes à l'environnement" déclare Philipp Mimkes de la Coordination contre les méfaits de BAYER.

Renseignements:
Philipp Mimkes, 0211-333 911, CBGnetwork@aol.com , www.CBGnetwork.de
Manfred Hederer, 08806-922320, Manfred.Hederer@berufsimker.de
Florian Schöne, 030-284984-26, Florian.Schoene@nabu.de , www.NABU.de