deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Riz OGM

22 Mars 2004
Coordination contre les méfaits de Bayer

L'Union européenne doit refuser l'importation de riz génétiquement modifié

La requête de Bayer met en danger la sécurité alimentaire mondiale

Les organisations environnementales exigent de l'Union européenne qu'elle interdise l'importation de riz génétiquement modifié, une requête formulée par Bayer CropScience. Les états membres de l'Union ont jusqu'à dimanche prochain la possibilité de mettre leurs veto. Bayer est la première entreprise à avoir formulé une demande auprès des autorités de l'Union européenne pour autoriser l'importation de riz génétiquement modifié. En l'occurrence, il s'agit d'une sorte de riz résistant à l'herbicide Glufosinat - produit par Bayer.

Friends of the Earth Europe ainsi que la Coordination contre les méfaits de Bayer expriment leurs craintes de voir « la denrée alimentaire la plus importante au monde tombée dans les mains des multinationales ». Ce cas de figure aurait des conséquences désastreuses pour les pays en voie de développement et mettrait la sécurité alimentaire mondiale en danger. Le riz est en effet la principale denrée alimentaire pour plus de 2,5 milliards d'êtres humains.

Les deux associations voudraient également attirer l'attention sur les points suivants :

Jusqu'à présent il n'a été conduit aucune étude sur le long terme sur les possibles dangers pour la santé des consommateurs
L'étude conduite par Bayer sur l'alimentation de la volaille fut qualifiée d' « une pertinence limitée » par les autorités britanniques. Les examens conduits sur les porcins ont montré une augmentation de poids suite à une alimentation basée sur du riz génétiquement modifié.
A la requête de Bayer, il n'a été conduit aucune évaluation des risques dans les cinq pays de l'Union où le riz génétiquement modifié est cultivé (Italie, Grèce, Espagne, Portugal et la France).

Geert Ritsema, de l'organisation Friends of the Earth : « Le riz génétiquement modifié représente bel et bien un danger pour les consommateurs européens. Et il met également en danger la sécurité alimentaire de plusieurs millions de personnes au-delà des frontières de l'Union européenne. L'Union européenne a par conséquent le devoir moral de considérer ces risques dans son appréciation de la requête formulée par Bayer ».

« Si l'importation du riz génétiquement modifié devait être autorisée, les multinationales auraient ainsi le feu vert pour introduire des méthodes d'agriculture nocifs pour l'environnement des pays en voie de développement. Voir la denrée alimentaire la plus importante du monde dans les mains de multinationales comme Bayer créerait un précédent extrêmement dangereux, » poursuit Geert Ritsema.

Philipp Mimkes de la Coordination contre les méfaits de Bayer : « La multinationale Bayer essaie d'imposer les organismes génétiquement modifiés (OGM) sur le marché sans tenir aucun compte des risques qui y sont liés. De même, l'annonce par Bayer de vouloir régler le problème de la faim dans le monde grâce aux OGM ne s'est en fait avérer n'être qu'un simple moyen de conquérir des marchés supplémentaires. Nous exigeons de Bayer de renoncer à la production des OGM ».

Contacts :
Geert Ritsema, responsable de la question des OGM chez Friends of the Earth: geert.ritsema@foeeurope.org
Philipp Mimkes, Coordination contre les méfaits de Bayer : CBGnetwork@aol.com

Sur demande, nous pouvons vous faire parvenir une documentation sur les risques du riz génétiquement modifié (en anglais).