deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Campagne OGM

Communiqué de presse de la "Coordination contre les méfaits de BAYER" du 20 octobre 2003

Metro, Bayer et Monsanto planifient une campagne de génétique

Un brûlant papier interne du groupe de Metro est parvenu à Greenpeace. Il en ressort que la plus grande entreprise allemande faisant cause commune avec les groupes de génétique Monsanto et Bayer planifie une campagne pour la nourriture génétique. A propros de ce papier, il s’agit d’un protocole d’une rencontre du 15 septembre entre Metro, Monsanto, Bayer et 2 agences de publicité.

Metro refuse de renoncer expressément à des alimentations génétiquement modifiés. En coopération avec Bayer et Monsanto les plus grands offreurs mondiaux de plantes économiques génétiquement modifiées, on veut s’attirer d’autres entreprises pour une campagne. Le texte integral du protocole dit: “A vu de cela, la stratégie consiste à persuader des entreprises renommées pour leur marque de procéder en commun. “

En plus, les groupes techno-gène rassemblés dans l’association lobby Agricultural Biotechnologie in Europe envisagent “d’élaborer le plus vite possible une conception pour établir, à l’heure actuelle, une communication ciblant le consommateur.”

Au-delà, on va s’adresser à des grandes entreprises européennes comme Carrefour p.ex.

„Metro se fait le larbin de l’industrie de gènes et trompe ses clients,“ déclare Alexander Hissting, expert en génétique de Greenpeace.“ „Nous exigeons de la direction une déclaration publique disant nettement non à la nourriture génétique.“

En septembre encore, Metro avait déclaré qu’il “n’imposera pas la génétique dans le domaine d’alimentations contre le concommateur ou à côté du consommateur.”

Philipp Mimkes de la Coordination contre les dangers liés à Bayer: “Avec l’aide d’agences mondiales de pub l’industrie de Génétique planifie un lavage de cerveau des consommateurs.” Mimkes revendique que le gouvernement allemand momentanément n’admette pas la culture de sémences génétiquement modifiées.” “Jusqu’ici on ne connaît pas du tout les risques à long terme des alimentations GM. Les intérêts économiques de quelques groupes ne doivent pas être supérieurs à la santé de millions de consommateurs.”

Depuis sa reprise d’Aventis CropScience AG le groupe de Bayer est le plus grand offreur européen de plantes GM. Il est prêt à présenter au marché des céréales modifiés, du colza, du maïs et du soja. Monsanto est le plus grand offreur américain de sémence génétiquement modifiée