deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Brésil

25/03/08, belga/7sur7

Dédommagement pour des pilules contraceptives inefficaces

Une filiale de la firme pharmaceutique allemande Bayer Schering a été condamnée, dix ans après, à payer un dédommagement aux "victimes" d'un scandale relatif à des pilules contraceptives inefficaces. Un tribunal de Brasilia a en effet confirmé en appel un jugement précédent.

Une organisation de consommateurs de Sao Paulo a porté plainte en 1998 car plusieurs femmes qui utilisaient une pilule de la marque Microvlar se sont retrouvées enceintes. Microvlar était alors encore en test de production.

En novembre de l'an dernier, la filiale de Bayer Schering au Brésil avait été condamnée. Le tribunal était arrivé à la conclusion que des placebos de la marque Microvlar se sont retrouvés par erreur dans le commerce alors qu'ils étaient en réalité destinés à tester une machine d'emballage. Le jugement a été confirmé mardi, ce qui signifie que Bayer Schering devra dédommager les victimes à hauteur d'un million de réaux brésiliens (près de 400.000 euros) au total.

L'entreprise s'est défendue, expliquant que les placebos avaient été volés. Bayer avait également mis rapidement sur pied une "opération de rappel" et avait averti les consommateurs. Microvlar est l'une des pilules contraceptives les plus vendues au Brésil.