deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Bisphenol A

L´internaute, 1 Avril 2009

"On retrouve du bisphénol A à peu près partout"

Qu'est-ce que le bisphénol A ? Où peut-on en trouver ?
Anne- Corinne Zimmer : Le bisphénol A est un composé synthétique étudié par Charles Dodds, charmant chimiste qui a rendu compte des propriétés ostrogéniques de cette substance en 1930. Mais il s'est rabattu sur le distylbène (vous savez cet œstrogène administré aux femmes durant plus de quarante ans et dont les filles ont développé des cancers de l'utérus et du sein). Il a été ensuite interdit dans les années 1970. Mais en 1950, les chimistes de la Firme BAYER le redécouvrent lors de la recherche de matériaux synthétiques pour une utilisation massive et qui aurait de nombreuses applications. Ils s'aperçoivent que les qualités chimiques du bisphénol A (BPA) permettent de fabriquer le polycarbonate. Le BPA est donc le composant majoritaire du polycarbonate. C'est donc un œstrogène de synthèse qui entre dans la composition du polycarbonate.
On le trouve à peu près partout, dans le pare-brise des scooters, dans les boîtiers de CD... Et donc, dans les biberons en polycarbonate mais aussi dans les petits couverts comme les assiettes incassables pour enfants, les petits gobelets et autre tasses anti-fuites. On le reconnaît au marquage dans le sigle de recyclage, numéro 7 ou encore "PC" (pour polycarbonate). Autre chose : vérifiez le dessous de vos plats à micro-ondes si vous y voyez un 7 ou un PC = Bisphénol A.

J'ai utilisé des biberons en plastique (donc contenant du bisphénol A) jusqu'aux deux mois de mon bébé. Ensuite, après avoir été alertée par un reportage à la télé, je suis passée aux biberons en verre. A votre avis, est-ce qu'en 2 mois mon bébé a pris des risques ?
Vous avez bien de la chance d'avoir été informée lorsque votre enfant avait deux mois. Que pensez-vous des générations d'enfants depuis plus de 15 années qui ont été nourri avec ces biberons ? Cela n'est pas certes pour vous rassurer mais cela étant dit, lorsque j'ai sorti la première édition de mon enquête en septembre 2007, les journalistes étaient frileux, pensant que décidemment cela était trop "anxiogène"... Bref l'info a finit par remonter enfin, vous avez bien fait d'arrêter. Aux autres internautes, on peut dire qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire quoique les expositions précoces sont effectivement celles qui sont le plus à risques. Et donc, pour répondre à votre question, vous avez arrêté à temps, ne vous inquiétez pas !

Quelles sont les conséquences du bisphénol A sur la santé des nourrissons ?
Tout l'enjeu des substances chimiques suspectées ou avérées toxiques sur le développement est précisément que ces conséquences ne sont pas visibles immédiatement. En fait, elles induisent (le BPA n'est pas le seul) des modifications aussi bien au niveau du système endocrinien (qui régit l'ensemble de nos hormones cérébrales : insuline, appareil reproducteur...). C'est bien davantage sur les conséquences à plus long terme qu'il faut se pencher. On retiendra, mais il n'y a pas de fatalité (les facteurs environnementaux, génétiques, etc. sont plus larges que ça), que les risques se situent au niveau des effets sur le comportement incluant notamment des comportements, agressifs, de l'hyperactivité. Mais on observe également des lésions mammaires précancéreuses ainsi que des pubertés précoces chez les filles et chez les garçons, des baisses de la production de spermatozoïdes.
http://www.linternaute.com/sante/magazine/chat/anne-corinne-zimmer-preferez-les-biberons-en-verre/on-retrouve-du-bisphenol-a-a-peu-pres-partout.shtml

LE BISPHÉNOL A : il faut relever les seuils de tolérance