deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Mort des abeilles

Communiqué de presse du 29 octobre 2010
Coordination contre les méfaits de BAYER

Un nouveau livre sur les causes de la mort des abeilles et des oiseaux en Europe

L’auteur exige l’interdiction de néonicotinoïdes / des produits Bayer parmi les plus vendus sont concernés

Titre: « A disaster in the making » (anglais)
Prix: 29,95€ (plus frais de port)
pour commander: www.disasterinthemaking.com
ISBN/EAN: 978-90-79627-06-6

Le premier novembre paraîtra le livre du toxicologue hollandais Dr Henk Tennekes, „A disaster in the making“ qui traite des causes de la mort des oiseaux et des abeilles dans toute l’Europe. Le Dr Tenneke y montre que le recul considérable de nombreuses populations avicoles est lié à la décimation que les pesticides infligent aux insectes. Les populations de coléoptères, mouches, papillons et teignes, dont se nourrissent les oiseaux, ont reculé principalement en raison de l’emploi des néonicotinoïdes.

Le premier producteur de néonicotinoïdes, parmi lesquels les molécules actives imidaclopride, thiaclopride et clothianidine est la firme Bayer Cropscience. L’imidaclopride passe pour le pesticide le plus vendu dans le monde, et la société Bayer en a retiré pour la seule année dernière 606 millions d’euros. La clothianidine, également produite par Bayer, avait provoqué il y a deux ans la mort à grande échelle des abeilles d’Allemagne du Sud.

Le Dr Tenneke exige une interdiction immédiate de ces traitements: « Les risques qu’entraînent des pesticides tels que l’imidaclopride et le thiaclopride sont énormément sous-estimés. Une catastrophe environnementale nous menace et la firme Bayer en est responsable. Il faut à mon avis interdire de toute urgence les néonicotinoïdes si l’on ne veut pas voir les abeilles et les oiseaux continuer à s’éteindre. »

Une étude publiée récemment par le Dr Tenneke dans la revue spécialisée Toxicology avait prouvé que les effets à long terme des molécules actives sont beaucoup plus importants qu’on ne l’avait cru. Les valeurs limite en usage jusqu’ici n’avaient été fixées qu’en fonction de tests à court terme, de surcroît effectués par les industriels eux-mêmes.

Selon Philipp Mimkes, de la Coordination contre les méfaits de Bayer, « le Président du Directoire de Bayer est personnellement coresponsable de la mort des abeilles à l’échelon mondial, puisque les dangers liés aux principes actifs des pesticides sont connus depuis dix ans. Si l’on n’interdit pas la vente du Gaucho et du Poncho, les abeilles continueront à mourir. » L’imidaclopride et la clothianidine sont des produits-phares de Bayer, qui représentent des chiffres d’affaires annuels de presque 800 millions d’euros. « Ces chiffres considérables expliquent l’énergie avec laquelle l’entreprise lutte contre les interdictions en dépit des graves dommages infligés à l’environnement » poursuit Mimkes.

Quelques jugement sur ce livre :
« un livre impressionnant, très fort. L’estimation des risques est convaincante. Les illustrations sont splendides » (Dr Charles Benbrook, directeur scientifique de l’Organic Center, aux USA)
« un message inquiétant, présenté avec rigueur , auquel nous devrions tous prêter attention » (Dr Meg Sears, CHEO Research Institute, Canada
« je recommande ardemment ce livre » (Kevin Hansen, producteur du film "Nicotine Bees")
« un texte déprimant et inquiétant » (Phil Chandler, www.biobees.com)

En savoir plus :
· Contact : Dr. Henk Tennekes: info@toxicology.nl, Tel. +31 575 545500
· Mort des abeilles : Plainte contre le président du directoire de la Société Bayer
· Un pesticide de Bayer interdit aux USA
· L'insecticide Poncho reçoit un avis défavorable