deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
150e anniversaire

Communiqué de presse du 3 Avril 2013
Coordination contre les méfaits de BAYER

150e anniversaire / Contremotions à la réunion des actionnaires

BAYER: Blanchir l’histoire de la firme

BAYER organise des célébrations coûteuses pour célébrer son 150e anniversaire, mais les nombreux crimes de la compagnie sont totalement passés sous silence dans toutes les publications commémoratives. Au lieu de reconnaître sa responsabilité dans le travail forcé, les gaz toxiques et les produits pharmaceutiques ayant causé des décès, l’histoire de la compagnie l’ignore complètement. La Coalition contre les méfaits de BAYER a introduit des contremotions pour la réunion des actionnaires afin d’éclairer la face obscure du passé de BAYER.

Pour son 150e anniversaire, BAYER organise de nombreuses célébrations avec des invités éminents. Une exposition circule dans le monde et un dirigeable spécialement construit promouvra la compagnie sur les cinq continents. Cependant, les périodes déplaisantes de l’histoire de la compagnie ont été totalement passées sous silence dans les célébrations. Des sujets comme la pollution de l’environnement, l’empoisonnement par les pesticides, les manifestations de travailleurs et la collaboration avec le Troisième Reich sont tout simplement ignorés.

Philipp Mimkes, de la Coalition contre les méfaits de BAYER a dit : « Membre du tristement célèbre IG Farben, BAYER a été impliqué dans les crimes les plus cruels de l’histoire humaine : une filiale a fourni le Zyklon B pour les chambres à gaz, la compagnie a également construit une usine géante à l’intérieur même du camp d’Auschwitz. L’entreprise a même géré son propre camp de concentration, où logeaient les travailleurs esclaves. Des dizaines de milliers de personnes y sont mortes. »

D’autres faits de l’histoire de l’entreprise:

=> Chaque brochure de BAYER comprend une référence à l’invention de l’ASPIRINE en 1898, mais ne fait pas mention que la compagnie a presque simultanément introduit HEROIN sur le marché comme traitement contre la toux pour les enfants. Peu de temps après le lancement sur le marché, des médecins ont signalé le potentiel de dépendance à l’HEROIN. Néanmoins, BAYER a poursuivi pendant 15 ans une campagne publicitaire dans le monde entier.

=> Carl Duisberg, le directeur général de BAYER pendant des décennies a été personnellement impliqué dans le développement de gaz empoisonnés comme le « gaz moutarde » dans la Première guerre mondiale et a poussé à son utilisation sur le front – contrairement au droit international. Duisberg a réclamé la déportation de dizaines de milliers de travailleurs forcés belges et a encouragé l’annexion de grandes régions d’Europe de l’Est.

=> Pendant de nombreuses décennies, Duisberg a fortement soutenu la fusion de l’industrie chimique allemande pour créer IG FARBEN. Le groupe qui a été fondé en 1925, était la plus grande compagnie en Europe. La firme a rejeté la République de Weimar, d’importantes donations ont été faites aux partis conservateurs et plus tard aux Nazis.

=> IG FARBEN a été étroitement impliqué dans la guerre de conquête du Troisième Reich. La compagnie suivait les forces armées dans les pays conquis d’Europe et a repris une partie considérable de leur industrie chimique en quelques semaines. Il a pris aussi des mines de charbon et la production de pétrole. Le Président ultérieur du Conseil de gestion de BAYER, Kurt Hansen a joué un rôle dirigeant dans ces vols.

=> Dans les procès de criminels de guerre du Nuremberg, IG FARBEN a aussi été confronté à son propre procès. Une section, par exemple, déclarait ce qui suit : « Il est indiscutable que des expériences criminelles ont été entreprises par des médecins SS sur les prisonniers de camps de concentration. Ces expériences avaient clairement pour but de tester les produits de IG FARBEN. »

=> Les directeurs condamnés à Nuremberg ont pu continuer leur carrière sans entrave, après avoir accompli leur condamnation. Fritz ter Meer, par exemple, est devenu Président du Conseil de supervision de BAYER. Pendant son interrogatoire à Nuremberg, il a dit que les travailleurs esclaves d’Auschwitz n‘avaient « pas été traités particulièrement mal vu qu’ils devaient être tués de toute façon. » BAYER a même nommé une fondation d’après lui, « La Fondation Fritz ter Meer ».

=> Dans les laboratoires de BAYER, on faisait de la recherche sur des gaz chimiques de combat. L’inventeur du SARIN et TABUN, le Dr. Gerhard Schrader, était à la tête du département des pesticides de BAYER après la Seconde guerre mondiale. Pendant la guerre du Vietnam, BAYER a été impliqué dans le développement de l’AGENT ORANGE. La production était exécutée dans la firme MOBAY, fondée conjointement par BAYER et MONSANTO.

L’attribution en mars 2013 du Prix de la famille Hansen est symptomatique de la manière dont BAYER traite son histoire. Le prix, présenté à Berlin par le directeur exécutif de BAYER Marijn Dekkers, était originairement une donation de l’ancien Président du Conseil de gestion, Kurt Hansen. Hansen avait rejoint le NSDAP en 1931. Dans IG FARBEN, il était devenu le chef du « Département central pour l’acquisition de matériaux bruts» qui a joué un rôle majeur dans la guerre (voir plus haut). En la personne de Kurt Hansen, le transfert cohérent de IG FARBEN vers le groupe BAYER devient une fois de plus très clair. Jusqu’à maintenant, BAYER n’a entrepris aucune étude indépendante de l’histoire de la compagnie.

D’après la Coalition contre les dangers de BAYER, le Conseil de gestion de BAYER est responsable du portrait fallacieux de l’histoire de la compagnie. Dans la réunion à venir des actionnaires à Cologne, le 26 avril, ses actions ne devraient pas être ratifiées pour cette raison. La Coalition a introduit des contremotions qui ont été publiées sur le site Internet de BAYER.